Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2013 5 29 /11 /novembre /2013 18:09

Un autre court billet sur le sujet qui m’enthousiasme en ce moment : The Autobiography of Jane Eyre.

 

Le projet s’est développé de façon très intéressante en quelques mois. La série compte maintenant 45 épisodes, 3 épisodes spéciaux « Questions & Réponses », 1 épisode « A new age of aluminium » sur la chaîne de Thornfield Exports (la société de Mr Rochester !), superbe épisode qui correspond au passage de la bohémienne dans le livre.

 

Les vidéos sont maintenant postées 2 fois par semaine : mercredi et samedi, en fin d’après-midi en heure de Paris.

 

Le dernier épisode en date est celui de LA demande ! Courez-y !

 

Et surtout, surtout, en activant les sous-titres dans Youtube, vous pourrez en profiter en français ! Un peu d’indulgence s’ils ne sont pas parfaits, car depuis l’épisode 8 c’est moi qui crée les fichiers de sous-titres en français, et je suis loin d’être interprète professionnelle.

 

L’équipe qui gère le projet est fabuleuse, ils font ça avec 0 budget et un professionnalisme hors pair. Le weekend dernier, ils ont lancé une campagne de crowdfunding en ligne pour récolter 5000 dollars canadiens (environ 3500 euros) pour leur permettre de rembourser / acheter un peu de matériel et d’accessoire. Le but a été atteint en 14 heures ! J’y ai moi-même participé avec beaucoup de plaisir. Une petite communauté de fans s’est également montée (« fandom »), et vous pouvez suivre leur actualité sur @AoJEyreheads sur Twitter ou « Autobiography of Jane Eyreheads » sur Facebook. Et comme les créateurs ont été beaucoup touchés et sont fort sympathiques, en remerciement de l’argent récolté, ils nous proposent une série de vidéos très drôles avec nos personnages favoris (à suivre sur une chaîne Youtube séparée AoJE Production. (les 7500 dollars canadiens ayant été atteints cette nuit, on nous promet une vidéo d’Adam J Right (Rochester) en karaoké sur les Backstreet Boys (avec choré !) Je ne manquerais ça pour rien au monde !)

 

Ce qui me plait vraiment, c’est cette possibilité de suivre l’action en « live » sur plusieurs mois, avec le transmédia permettant d’être comme immergé dans l’action. Quand Jane est partie à Gateshead, Rochester twittait à propos de son absence… On a attendu plusieurs semaines son retour, tout en suivant des vidéos hilarantes mettant en scène les 2 cousines rebaptisées Liz et Johanna. Depuis que Blanche a été évincée, on suit sa déception et ce qui lui arrive avec Warren (Denton) sur son compte Twitter également. Jane poste également des vidéos de questions et réponses avec de vraies questions de vrais internautes laissées sur Youtube, Tumblr ou autre. Ces vidéos font d’ailleurs intégralement partie du développement de l’action (dans Q&A 3 se trouve notamment la scène « I’m strangely glad to get back again »…) Maintenant, nous nous préparons à vivre le tournant de l’histoire, et c’est excitant comme attendre l’apogée d’un spectacle !

 

De plus les auteurs sont vraiment passionnés et de grands connaisseurs de l’œuvre de Charlotte Brontë, ils rendent les personnages très fidèles au livre, tout en les modernisant. A travers les vidéos où Jane nous livre ses pensées, on la découvre douce et altruiste, indépendante et fidèle à ses principes. Rochester est brusque, fier et énigmatique, mais on le voit aussi tomber amoureux. De très nombreuses scènes du livre sont respectées : la rencontre, le passage en revue des œuvres de Jane, la scène où Jane « sauve » Rochester en pleine nuit (les flammes en moins), l’incident où les invités dénigrent les gouvernantes, le jeu de charades, la balade au clair de lune après l’incident avec Mason, le petit jeu de flirt où Rochester la paye.

 

Tout est très subtil est intelligent. Le jeu du transmédia permet aussi de nouveaux points de vue, que la seule narration à la première personne ne pouvait pas rendre. En effet, tout le jeu est que le Rochester de 2013 a accès aux vidéos Youtube de Jane. Comme l’explique magnifiquement ce post (en anglais) de Neither-saint-nor-sinner, le comportement de Jane est alors modifié en fonction du regard masculin alors posé sur elle, et le jeu de l’actrice permet alors de rendre réel ce qui n’est jamais évoqué mais présent dans le livre : la retenue, la tension sexuelle, le désir.

 

Bref, j’ai vraiment hâte d’observer les derniers déroulements dans les semaines qui viennent et je vais m’efforcer de tenir à jour les envois de fichiers de sous-titres.

 

Finalement je reprendrai cette conclusion d’un article sur Daily-Dot : Reader, it’s a success !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jane Eyre, blog en français
  • : Jane Eyre est définitivement mon livre préféré. Les blogs en français sur le sujet sont trop rares alors j'ai créé celui-ci en 2006 pour partager mon intérêt.
  • Contact

Recherche

Articles Récents