Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 21:32

Un peu dans l'ombre de ses deux soeurs, la cadette Anne est la moins connue de la fratrie.

Pourtant ses deux romans Agnes Grey et The Tenant of Wildfell Hall méritent une lecture.

Agnes Grey pour la description de la vie d'une gouvernante, les difficultés liées à l'indiscipline des enfants, l'ingratitude des parents, la position même au sein de la famille qui l'emploie... Anne Brontë était elle-même gouvernante, chez les Robinson à Thorp Green aux alentours de 1843. Elle habitait là bas avec son frère Branwell, elle avait en charge l'éducation des trois filles, quand lui s'occupait du fils. Mais Branwell devint l'amant de la mère de famille. Anne et son frère perdirent alors leur emploi après que l'affaire fut découverte par le mari trompé.

 

Son second roman, The tenant of Wildfell Hall, traite d'un thème toujours d'actualité aujourd'hui : la maltraitance conjugale. L'héroïne est mariée à Huntingdon, un mari violent et alcoolique. Il est souvent admis que le comportement répréhensible de ce dernier était directement inspiré des errances de Branwell. Anne souffrait beaucoup de la déchéance de son frère.

Ne lisez peut-être pas ce qui suit si vous avez l'intention de lire le roman, car cela dévoile une partie de l'intrigue...

 

158382-612x612-1.png

 

L'héroïne du roman, Helen, fait une chose complètement taboue pour l'époque, elle quitte son mari violent, pour préserver son jeune fils. Les soeurs Brontë, ces féministes... ce genre de chose était impensable au milieu de XIXé siècle. cependant je n'ai pas "accroché" à cette intrigue. Peut-être car au début du roman, on suit le point de vue de Gilbert Markham, un jeune de la campagne qui tombe amoureux de la mystérieuse habitante de Wildfell Hall, mère "célibattante" dont on ne sait rien ou presque. Je n'ai pas adhéré à la vision d'Anne Brontë des sentiments d'un homme.Puis toute l'histoire est dévoilée sous forme d'une lettre interminable, du point de vue de Helen Huntingdon. Là, on reconnait plus le style Brontë, des héroïnes passionnées et modernes. Mais au final, je me suis demandée comment expliquer qu'Helen finisse par tomber amoureuse de Markham le campagnard un peu plat, et ce qu'elle lui trouve, lui n'étant ni particulièrement brillant, ni intéressant... 

 

Quant à Agnes Grey que j'ai préféré et qui est plus court, j'en reparlerai une autre fois.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Jane Eyre, blog en français
  • : Jane Eyre est définitivement mon livre préféré. Les blogs en français sur le sujet sont trop rares alors j'ai créé celui-ci en 2006 pour partager mon intérêt.
  • Contact

Recherche

Articles Récents