Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 21:24

1973-cusack-jayston-dvd-zone2.jpgJ'ai fini par voir cette adaptation. Aïe aïe aïe, elle a beaucoup vieilli. C'était il y a 40 ans !

Michael Jayston ne m'a pas convaincue, il a l'air trop petit, ou trop jeune. La musique est vieillotte, les costumes sont étranges (Jane n'est-elle pas sensée porter des robes très simples)

Sorcha Cusack n'est pas si mauvaise, mais il n'a pas d'alchimie, rien ne m'a fait vibrer dans son interprétation face à Michael Jayston.

Une adaptation facile de la BBC, rien de très recherché, une voix off de "Jane la narratrice" récitant des pans entiers du roman pour faire comprendre au spectateur les sentiments qui ne sont pas montrés...

Bref, une petite déception, plus du tout au goût du jour en 2013 !

Repost 0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 14:25

 

1997_dvd_zone_1.jpg1997 ne semble pas si loin, c'est une adaptation qui n'est pas si ancienne et pourtant quelle déception.

L'enfance de Jane est complètement baclée, le film ne dure que 108 minutes il est vrai, mais tout de même, ils ont réussi à faire mourir Helen avant la 11ème minute!

Samantha Morton n'est pas pourtant pas si mauvaise mais elle ne réussit pas à sauver le film. D'après moi, c'est plus facile de rater totalement Rochester que de rater totalement Jane Eyre. Et Rochester est complètement raté en effet, frôlant parfois le ridicule. Il m'a fait l'effet d'un Dali fantasque et angoissant, avec ses moustaches.

Pour moi le film ne met pas assez l'accent sur la nature, l'extérieur, trop de scènes sont tournées en intérieur, alors que les éléments naturels ont tant d'importance dans l'oeuvre de Charlotte Brontë.

Je me demande également pourquoi avoir enlevé une des deux soeurs Rivers. S'il n'y en a qu'une, on perd la symétrie entre Jane face aux deux soeurs et au frère Reed ainsi que le rappel de Charlotte et ses deux soeurs Emily et Anne et son frère Branwell.

Il y a une petite scène qui m'a tout de même fait sourire, lorsque Jane et Rochester se sont fiancés et partent en ville faire des achats, ils rencontrent Blanche Ingram, c'est assez savoureux.

Repost 0
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 21:18
Bonne nouvelle pour celles et ceux qui n'ont pas envie de voir le DVD anglais en VO... le film sort mercredi au cinéma !

 

Bande annonce ici

 

 

J'espère que ce sera un joli succès pour l'été.

 

Jetez aussi un oeil à la jolie nouvelle couverture du livre en édition poche

001912416.jpg

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 21:38

jane-eyre-review-wasikowska-fassbenderJe viens enfin de voir la dernière adaptation de jane Eyre au cinéma. Le film est sorti l'an dernier et a été réalisé par Cary Fukunaga.
C'est une très jolie adaptation, très moderne. J'ai beaucoup aimé le couple Mia Wasikowska et Michael Fassbender.
Judi Dench est superbe également en Mrs Fairfax, et c'est Billy Elliot qui joue St john, carrément :-)

Jane Eyre 2011 (2)
Pour moi LA bonne idée de cette version, c'est de commencer par la fuite de Thornfield, et d'évoquer Gateshead et Lowood en flash back. Ca donne un rythme vraiment actuel, et on éviter un peu l'ennui à l'évocation de toute l'enfance de Jane. C'est donc avec des séquences imbriquées qu'on découvre Moor House et l'enfance, les transitions sont bien pensées et hyper intelligentes. 

 fassbender

Michael Fassbender m'a fait vibrer (ah ! sa tête dans les scènes de nuit en pyjama d'époque...), les dialogues sont tout en retenue et subtils. Par contre le parti pris du scénariste a été de ne pas garder les mots de Charlotte Brontë, tout est reformulé. Ca donne un souffle de modernité, mais décevra peut-être les puristes. 

Bien sûr, le film dure 2 heures, et il est impossible de tout montrer. Cependant, là j'ai trouvé que sans connaître l'histoire, c'est peut-être compliqué de tout comprendre : des personnages ont disparu (Rosamund, dans une moindre mesure les soeurs Reed, Bessie, Miss Temple), des parties entières d'explication sont manquantes : rien n'est expliqué sur comment Rochester a pu se retrouver avec Adèle sur les bras, Jane et les Rivers ne sont plus cousins, on ne sait pas d'où débarque Mason au mariage... Ok, on manque de temps, mais alors pourquoi avoir ajouté des scènes qui ne sont pas dans l'histoire originale ? (Rochester a si bon coeur qu'il se met à jardiner avec son personnel (!), Rochester l'impulsif et puéril qui aime tirer des coups de fusils pour déranger tout le voisinage...)

Néanmoins je peux comprendre que tout a déjà été dit, fait, interprété, décortiqué, analysé sur la moindre scéne écrite par Charlotte Brontë, un réalisateur avec un oeil neuf a surement envie d'ajouter sa patte. Même si ce n'est pas forcément d'une fidélité absolue, ça rend le tout plus actuel.  

 

Dans les scènes du livre que j'aime, il manque aussi celle où Rochester fait jouer Jane au piano, il me manque aussi la réplique sur l'agneau dans la bergerie, et le loup qui rôde, la nuit où Jane veille Mason.

Une autre bonne idée du film est d'avoir fait revenir Mrs Fairfax au moment de la découverte des ruines de Thornfield, j'ai apprécié qu'elle regrette que Jane n'ait pas sollicité son aide, c'est si vrai. (en plus à ce moment du film, on ne pouvait décemment pas faire intervenir un nouveau personnage!).  

 0

Personnellement je n'ai jamais su dire, dans le roman, de quoi Mrs Fairfax est au courant exactemenent... Ici Cary Fukunaga laisse aussi le doute car une réplique de Judi Dench envers grace Poole laisse tout d'abord penser qu'elle sait qui est là haut, puis à la fin, elle assure Jane qu'elle ne savait sincèrement pas.   

 Au final, un très bon moment, que je conseille!

 Encore une fois, le DVD est seulement disponible en anglais sous-titré anglais (ou alors je n'ai pas trouvé) mais en connaissant le roman et ave cla motivation de bosser son anglais, ça passe assez bien !

 

Mia-Wasikowska-as-Jane-Eyre 

Repost 0
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 21:46
J'ai mis à jour les albums en ajoutant quelques photos de l'adaptations de la BBC 2006 ainsi que quelques photos de l'actrice Ruth Wilson, méconnaissable hors costume....
A voir ici :
http://jane.eyre.over-blog.com/album-354723.html
Repost 0
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 21:49

En complément au DVD de la version 2006, la BBC a diffusé une émission consacrée à Jane Eyre, illustrée d'images et d'interviews de la version 2006, mais aussi d'images de 1983. On y trouve une interview de la scénariste, de journaliste, de spécialistes comme Lucasta Miller qui a écrit The Brontë Myth.
Des extraits sont pour l'instant disponible sur Youtube.
Pour la partie consacrée à Jane Eyre http://www.youtube.com/watch?v=2g5LRex0NzQ
Et pour la partie consacrée à Rochester
Part 1 : http://www.youtube.com/watch?v=n8jcR21stIg
Part 2 : http://www.youtube.com/watch?v=HRMWX9Ik7_k
Attention tout est en anglais, mais ce document intitulé "Reader I married him" est assez complet, il montre tous les aspects de Rochester, depuis monsieur Héger jusqu'aux symboles érotiqueset la fascination qu'il exerce aujourd'hui. On a aussi des images d'Haworth. Peut-être manque-t-il l'évocation du contexte familial de Charlotte, notamment une partie sur Branwell.
Repost 0
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 16:23
J'ai vu cette adaptation récemment, je l'attendais avec impatience, et mon sentiment général est plutôt bon !

La réalisatrice Susanna White et toute son équipe ont réussi le pari de rester très respectueux du roman tout en lui insufflant le souffle de modernisme et de nouveauté nécessaire pour passionner au XXIème siècle.

Cette version innove car c'est la première que je vois où un phénomène de flash backs nous emmène aux Antilles. L'atmosphère des îles et le piège qui se referme sur le jeune Rochester y sont très bien rendus.

Ah ! Par où commencer...? Peut-être justement par l'enfance de Jane, très rapide (15 minutes montre en main sur les 4 heures).  Ca ne m'a pas dérangée car ça n'a jamais été ma partie préférée, j'ai toujours eu hâte qu'on rencontre Mr Rochester, mais je comprends que les fans d'Helen Burns soient déçus! La pauvre meurt très vite, développer un peu l'amitié des deux fillettes aurait pu être agréable. Miss Temple a aussi complètement disparu... normal en 15 minutes... Par contre j'ai noté des plans en plongée et contre plongée originaux, qui nous font bien sentir qu'une orpheline n'est rien face à la rigidité du monde et de la religion de cette époque.

Le point fort de cette version c'est l'accent qui est mis sur le caractère fougueux, sensuel de Jane. Toutes les études du livre mettent ce point en valeur, et pourtant nombre d'adaptations se bornent à l'amour froid, les conventions du XIXème ! Oui peut-être que ça choque les puristes, et oui,surement Jane Eyre n'aurait pas pu être allongée sur son lit à discuter avec Mr Rochester, mais ce passage fait passer l'émotion vibrante, le désir qu'ils éprouvent. Jane et Rochester sont des êtres tactiles, sensuels. Tout ce passage après la découverte du secret est magnifique, c'est la nuit de noces qu'ils auraient dû avoir, et c'est ce qui rend le désespoir de Jane si cruel. D'ailleurs bonne idée, super bonne idée que de nous ouvrir l'épisode 4 dans la lande, sans qu'on sache comment ils se sont séparés!  Les flash backs explicatifs qui suivent nous déchirent le coeur et ce sont une bonne manière de rappeler que dans le roman Jane a son Edward sans arrêt en tête. Dans une adaptation visuelle, sans voix off, c'est le moyen de ne pas l'oublier, quand certaines autres versions nous montrent le passage chez les Rivers sans aucune mention de Mr Rochester!

Cette version m'a permis de découvrir de nouveaux trésors dans Jane Eyre, alors que je pensais en avoir fait le tour après toutes ces années!! Le motif 3 soeurs/ 1 frère m'a soudain frappé. Les Brontë étaient trois soeurs, et le frère maudit Banwell. A l'ouverture du roman Jane complète le trio Eliza / Georgiana / Master John Reed, et cette fratrie fait elle-même écho aux Rivers : Diana, Mary et leur frère St John (l'exact opposé de Branwell). Il manquait Jane pour compléter le groupe 3 soeurs / 1 frère si cher à l'enfance des Brontë.

Deuxième découverte : à la première rencontre de Jane avec Mr Rochester, il ne lui révèle pas son identité. Lorsqu'elle revient à la fin de l'histoire, elle ne lui dit pas qui elle est de prime abord. C'est son tour, le cycle est bouclé...

C'est aussi la première adaptation que je vois où la période d'avant mariage où Jane a décidé d'être soumise mais taquine, distante mais plus proche que jamais, est réussie. Dans les autres, c'est zappé, ou alors on a du mal à comprendre ce qu'elle fait. Ici, c'est magnifique, la complicité transpire de partout, c'est beau! Et quand Rochester dit "Jane.. she doesn't know us" c'est aaahhhh... c'est tout à fait juste, tout à fait comme dans le livre. Et la timidité de Rochester quand il tâte le terrain pour voir si sa Jane va lui rester... adorable

Pourtant, il faut quand même que je dise que mon avis était assez mitigé, au début, ça partait mal (mais que fait ma Jane Eyre dans le désert ?? pourquoi Adèle est-elle si niaise ? Et qu'est-ce que c'est que cette parodie d'accent français ridicule!? ). Mais le rythme ne tarde pas à être trouvé, et au final on obtient une très belle adapation, que je place à égalité avec celle de 1983 pour la fidélité au roman, et qui la surpasse pour la modernité des sentiments... J'ai regretté des petites choses : Rochester commence à appeler Jane par son prénom trop tôt, il manque le moment où il lui dit presque "bonne nuit ma..." en bas de l'escalier... Enfin il y est, mais sans ces mots. Oui il m'a manqué aussi le "Jane's love would have been my best reward".

Pour ce qui est du DVD, pas de sous titres en français, seulement anglais pour les malentendants. En bonus, des scènes supplémentaires, des interviews, et les commentaires des premier et dernier épisodes.
Repost 0
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 22:34
Ca y est j'ai reçu mon DVD de la nouvelle adaptation de la BBC!
Mais avant de parler de celà, un petit mot sur la version de Franco Zafirelli de 1996, qui est la première adaptation de Jane Eyre que j'ai vue.
A l'époque, j'avais aimé, mais c'est vrai que depuis j'ai vu des adaptations plus fidèles que celle-ci. Cependant on ne peut pas vraiment comparer une adaptation cinématographique, de 90 minutes, et une adaptation télé, qui prend son temps, en 4 ou 5 épisodes. Le cinéma est obligé de faire des raccourcis pour tout montrer, surtout d'un roman comme celui de Charlotte Brontë.
Charlotte Gainsbourg est une actrice que j'aime beaucoup, douce. Elle était superbe en Jane Eyre, et en plus une frenchie!!! Elle donnait ce côté irréel, elfique. Mais peut-être était-elle un peu trop effacée, pas assez pétillante. Un peu trop belle aussi... Sur la couverture de mon DVD il est marqué "La plus belle Jane Eyre de tous les temps". Mais Jane ne doit pas être belle !!!! Elle doit être passionnée, libre! Mais pas belle ! Elle doit être petite, obscure...
William Hurt n'est pas un Rochester que j'aime au contraire. Ses mimiques, ses grimaces ne conviennent pas, je n'ai pas adhéré... Et son doublage en français a un rythme très bizarre parfois.
Mrs Fairfax est singulière dans cette adaptation, je ne parviens pas à saisir ce que le réalisateur veut nous faire croire qu'elle sait... Dans le livre on ne sait pas bien non plus, mais là est-elle au courant ?? Ne l'est-elle pas ? Et je n'ai jamais compris pourquoi on la voit au moment où Jane arrive à Ferndean... Je reste perplexe.
Et alors le DVD quelle déception !! Je n'ai surement pas dû acheté la bonne version mais ah.... Rien de rien en bonus. La version anglais, la version française. Point. (Même pas de sous-titres!)
Même pas une bande annonce!! LA grosse déception ! J'aurais aimé voir Charlotte Gainsbourg, voir comment elle avait doublé le film elle-même avec sa voix si douce. Mais rien...
Repost 0
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 16:17


Il y a toujours des moments dans ma vie où la Eyre-mania se fait moins sentir... Mais en ce moment, je ressens le besoin de revenir ici. Aujourd'hui un petit mot sur la nouvelle production de la BBC dont tout fan de Jane Eyre aura entendu parler.
Personnellement, je ne l'ai pas vue ! Je ne reçois pas BBC One ! Les épisodes ont donc été diffusés du 24 Septembre au 15 Octobre 2006, et le 7 Janvier 2007 sur BBC Four. La BBC a créé un mini site sur la série, avec des photos, des indications sur le tournage, les acteurs... A voir ici : http://www.bbc.co.uk/drama/janeeyre/
Apparemment les épisodes sont aussi en cours de diffusion aux Etats Unis, mais nous pauvres français/francophones ne disposeront surement pas de doublage, peut-être de sous-titrages pour un DVD, mais encore, pas dans l'immédiat. Ce qui me fait penser que je ne vais surement pas tarder à compléter ma collection Brontëienne par l'achat du DVD de la série, en précommande sur Cd Wow, pour une sortie prévue le 5 Février 2007. (25 €) Je suppose que le DVD disposera des sous-titres en anglais pour malentendants, à défaut des sous-titres en français, cela suffit amplement quand comme moi on connaît l'oeuvre par coeur!
Je dois dire que les échos que j'en ai eus sont assez mitigés. Vous pouvez notamment lire un commentaire en français épisode par épisode sur le blog de Clélie ici. (il existe plusieurs posts, accessibles par le menu à droite)
J'attends avec impatience de pouvoir m'en faire ma propre idée, d'ici là je vous raconterai surement ma déception concernant le DVD de la version de 1996 avec Charlotte Gainsbourg...
Repost 0
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 20:37
J'ai profité des soirées foot des garçons pour me faire ma soirée sentimentale à moi : revisionner le DVD Jane Eyre de la BBC!

Celui là :

Sorti il n'y a pas si longtemps (février ou mars 2006 il me semble), je l'avais acheté sur cd-wow pour éviter de passer par amazon.co.uk, plus cher et surement avec des frais en plus pour payer en £.

Je ne connaissais pas Timothy Dalton, je n'avais même pas entendu parler des James Bond, c'est dire, je connaissais encore moins Zelah Clarke qui reste une inconnue pour moi. Mais j'avais entendu tellement en bien de cette version sur internet que je me suis décidée. Malheureusement je ne crois pas qu'il existe une version doublée en français, ni même avec des sous-titres en français. Mais bon, la fan que je suis connais déjà par coeur et l'histoire et de nombreuses répliques, donc c'est super bien passé (avec les sous-titres anglais, c'est parfait).


Déjà c'est une version qui dure plus de 5 heures, TRES bon point. Et oui, comment raconter tout le roman en un film de 2h, c'est irréalisable, le Zefirelli avec Charlotte Gainsbourg avait vraiment été trop raccourci à mon goût.

Bon, il faut avouer que les décors et les éclairages font assez anciens, mais c'est une version qui date quand même de 1983 (mon année de naissance!).

Timothy Dalton est super je trouve, il est tout à fait crédible en Rochester, du moins tel que je me l'imaginais, il est grand, fier, les cheveux noirs... Très beau... Il éclipse un peu notre héroïne... Mais Zelah Clarke ne s'en sort pas trop mal, dans un registre différent de celui de Charlotte Gainsbourg. Elle sait jouer une Jane assez "poor, obscure and plain", mais assez passionnée quand il faut. J'ai d'ailleurs adoré le lendemain matin de la demande en mariage, il y a une telle joie qui se dégage d'elle lorsqu'elle lui saute dans les bras! C'est sympa d'avoir mis une telle séquence, car on s'imagine toujours l'amour de Jane et Rochester  comme un peu coincé il faut dire, enfin je trouve... Cette version met en général plus l'accent sur leur complicité à tous les deux, le développement de leur passion (par exemple quand Jane rencontre Rochester au détours d'un couloir ou d'un escalier à Thornfield, ils ont des petits regards mignons), et ça manquait tellement dans d'autres adaptations plus rapides (on voit qu'on a 5 heures devant nous :-))

Par contre la séquence de la demande est moins réussie selon moi, Edward est presque méchant, il m'a fait peur!! Jane ne paraît pas si étonnée lorsqu'il lui demande de l'épouser, elle n'est pas bouleversée ni rien de tout ça...

Le départ de Jane et leur séparation, cette déchirure, est poignante. Depuis "I cannot be yours" jusque "Never was anything at once so frail and so indomitable" c'est tout simplement magnifique. Timothy Dalton reste viril quand il pleure! (bon oui, ce sont des commentaires de fille, hein)

Il y a des tas de petits détails inracontables, Rochester est bourru juste ce qu'il faut, comme dans le roman. Dans la scène du retour de Jane de Gateshead où elle croise son Edward sur le chemin j'adore Timothy Dalton disant "Well come on!" d'un ton autoritaire, presque en colère. Et juste ensuite, il ajoute en s'adoucissant "... if you please" à regret, en maugréant, comme si cela lui coûtait. C'est ce genre de détail qui rend cette version très vraie, authentique, pour moi.

Franchement, c'est un DVD qui vaut vraiment le coup pour les amateurs de Jane Eyre, je le recommande.

En conclusion c'est la meilleure adaptation que j'ai vue jusqu'à maintenant (j'avais vu celle de Zefirelli avec Charlotte Gainsbourg et William Hurt, 1996 et celle avec Joan Fontaine et Orson Welles, 1943). Mais il me reste encore à voir la version  de 1973 qui compte aussi de nombreux enthousiastes, je finirai bien par la commander un jour maintenant qu'elle a été ressortie en DVD, histoire de compléter ma petite collection de Brontë-phile. Voir ici pour une petite discussion comparant les mérites des deux adaptations 1983 et 1973.

Et comme j'ai bien aimé Timothy Dalton, j'ai aussi acheté la version des Hauts de Hurlevent de 1970 dans laquelle il incarne Heathcliff :


Il est beaucoup plus jeune dans ce film, et bien que j'aime moins Hurlevent qur Jane Eyre j'ai beaucoup apprécie aussi sa prestation en tant qu'autre héros Brontë-ien. En plus j'ai trouvé le DVD en magasin à 10 euros, par hasard, je n'ai pas eu à le commander sur internet. Il est doublé en français, allemand ou espagnol, ou en VO sous-titré anglais, français, italien, espagnol, néerlandais, suédois, finnois, norvégien et danois!
Repost 0

Présentation

  • : Jane Eyre, blog en français
  • : Jane Eyre est définitivement mon livre préféré. Les blogs en français sur le sujet sont trop rares alors j'ai créé celui-ci en 2006 pour partager mon intérêt.
  • Contact

Recherche

Articles Récents